graphic artists in the arab countries

La Beirut Art Fair met à l’honneur la photographie libanaise

Par Aline Lafoy | Publié le 09/08/2018

Du 20 au 23 septembre 2018, la 9e édition de cet évènement artistique de renommée internationale permet de découvrir des artistes de la région et d’ailleurs. Cette année, l’exposition phare “Across Boundaries” est consacrée à la photographie libanaise.

“Accros Boundaries” présente plus d’une centaine d’œuvres réalisées par une trentaine de photographes professionnels et amateurs. Ces photos proviennent de collections privées et publiques libanaises comme celles de la Fondation Arabe pour l’Image ou de l’Université Saint-Joseph. L’exposition présente la photographie moderne et contemporaine libanaise de 1900 à nos jours.

Marine Bougaran, directrice artistique de l’exposition, explique le projet. “Nous avions envie de créer une exposition qui serait une introduction à la photographie libanaise mais à travers le prisme des collections privées et publiques”. Marine Bougaran, Tarek Nahas, commissaire de l’exposition, et Laurence Nahas, conseillère artistique, ont construit l‘exposition en deux ans.

L’exposition a pour objectif de “montrer que la photographie est un art majeur et à part entière au Liban”, souligne Mme Bougaran. “Si le Liban est aussi riche, si son patrimoine photographique l’est aussi, c’est que les artistes ont le champ pour expérimenter et s’exprimer”. La diversité des collections et des œuvres montre que le Liban est une exception régionale en matière de liberté d’expression. “Across Boundaries” met en évidence des sujets forts abordés très tôt par les artistes.

La Beirut Art Fair dévoile le vaste patrimoine photographique libanais. Marine Bougaran et ses collègues ont dégagé trois thématiques. La première, l’Intime dans le sens global : “l’essence de l’être, ce qui n'est pas visible, la vie familiale et même l'érotisme.” Document, la deuxième thématique, tend à questionner la notion de mémoire de la guerre. Les photographies exploitées sont celles d’une génération de photographes formée pendant la guerre. Enfin, la troisième thématique, Territoire, questionne “le rapport à la ville, au pays, à l’urbanisation et aux paysages.”

A Beyrouth, la foire d’art contemporain a pour objectif de mettre en avant les créations artistiques du Moyen-Orient et du Maghreb, mais aussi d’Europe. L’événement “n’est pas uniquement régional, c’est une foire internationale” affirme Mme Bougaran. L’évènement participe activement à la découverte de jeunes artistes et à la mise en avant d’une diversité des arts dans les pays du Levant. “La Beirut Art Fair montre que le Liban est un pays dynamique et un centre artistique”, conclut Marine Bougaran.
Source