graphic artists in the arab countries

Qui est l'étrange Richard Corben, nouveau Grand Prix du festival d Angoulême ?

Artiste atypique à la carrière fluctuante, le Grand Prix d’Angoulême 2018 est la surprise du festival. Farouchement indépendant, Richard Corben est une énigme.

Sur les réseaux sociaux ou dans les salons de l’hôtel Mercure à Angoulême, Q.G. libatoire des auteurs le soir venu, l’annonce du nouveau Grand Prix a lancé les débats. Dans un festival 2018 bon ton qui prend soin à chaque communiqué de parler d’autrices autant que d’auteurs, cela surprend. L’écume du scandale Weinstein a atteint les remparts de la cité angoumoisine. Des témoignages sur les comportements macho-crados dans les festivals BD fleurissent de-ci de-là. Il faut lire à ce sujet le post Facebook hallucinant de Manu Larcenet du 17 janvier illustré d'un #BalanceTonDésarroi. Dans cette ambiance, la nomination de Richard Corben choque certain(e)s. Il est vrai que l’artiste a dessiné des messieurs aux muscles saillants et aux membres (tous) développés sur lesquels s’accrochent de plantureuses naïades dans des postures soumises et équivoques. Notre nouveau Grand Prix est-il le dessinateur des fortes poitrines et des longs phallus ?
Source