graphic artists in the arab countries

La Libanaise Tracy Chehwan parmi les lauréats du prix Mahmoud Kahil Award 2018

Le prix Mahmoud Kahil Award, qui récompense des artistes du monde arabe dans plusieurs catégories, a décerné à la Libanaise Tracy Chehwan le prix de la catégorie illustrations et infographies (graphic illustrations/infographics) et celui du dessin de presse (editorial cartoons) à l’artiste égyptien Chérif Arafa. Organisé par la Mu’taz & Rada Sawwaf Arabic Comics Initiative, laquelle est basée à l’Université américaine de Beyrouth (AUB), le prix Mahmoud Kahil a annoncé l’ensemble de ses lauréats lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et présidée par Lina Ghaibeh, directrice de l’initiative, en présence de M. Sawwaf et des membres du jury.
Chérif Arafa, dont les travaux sont publiés par le quotidien émirati al-Ittihad depuis 2011, avait travaillé auparavant dans le journal et magazine égyptien Rose el-Youssef de 1999 à 2010.
Le Tunisien Seif Eddine Nechi a pour sa part été récompensé dans la catégorie du roman graphique (Graphic Novel) tandis que le prix de la catégorie bande dessinée (Comic Strips) a été décerné à l’Égyptien Mohammad Salah. Quant au prix de la catégorie illustrations du livre jeunesse (Children’s Book Illustrations), il a été attribué à l’Égyptien Walid Taher.
Le prix honorifique Lifetime Achievement Hall of Fame a été décerné à titre posthume au caricaturiste palestinien Naji el-Ali. Assassiné à Londres en 1987, Naji el-Ali, qui signait ses dessins avec son célèbre personnage Hanzala, avait travaillé pour le compte de plusieurs journaux koweïtiens dont al-Taliaa, al-Siassa et al-Qabas, ainsi que pour le journal libanais as-Safir.
Un deuxième prix honorifique, The Comics Guardian Award, a été attribué au Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), en la personne de sa directrice Dalila Nedjm.

Plus de 700 œuvres...
Plus de 737 œuvres issues de la plupart des pays arabes, tels que l’Égypte, l’Arabie saoudite, le Liban, la Jordanie, la Syrie, l’Irak, la Palestine, le Koweït, le Yémen, l’Algérie, le Soudan, la Libye, la Tunisie et le Maroc, ont été présentées cette année.
La liste des finalistes comprend, outre les gagnants : Farès Korra Bet (Syrie) et Oussama Hajjaj (Jordanie) dans la catégorie dessin de presse ; Moustapha Youssef (Égypte) et Deena Mohammad (Égypte) dans la catégorie roman graphique ; Karen Keyrouz (Liban) et Abir Gasmi (Tunisie) dans la catégorie bande dessinée ; Maya Fidawi (Liban) et Mohammad Moustapha (Égypte) dans la catégorie illustrations/infographies, et Mona Yakzan (Liban) et Hassan Manasrah (Jordanie) dans la catégorie des illustrations d’album jeunesse.
Le jury comprenait le caricaturiste et écrivain britannique Martin Rowson, dont les dessins sont fréquemment publiés dans The Guardian et The Daily Mirror, l’historienne de l’art danoise Louise C. Larsen, cofondatrice du Museum of Danish Cartoon Art, le caricaturiste libanais Georges Khoury, le dessinateur irakien de livres d’enfants Ali el-Mandalawi, l’illustratrice libanaise de livres jeunesse et de BD, cofondatrice de la revue Samandal, Lena Merhej, et la dessinatrice algérienne Rym Mokhtari.
Le prix Mahmoud Kahil vise à promouvoir l’art des comics, des dessins éditoriaux et de l’illustration dans le monde arabe à travers la reconnaissance des talents et des travaux des artistes professionnels de la région. Le prix porte le nom de Mahmoud Kahil, ancien dessinateur et célèbre caricaturiste libanais, diplômé de l’AUB.
Le prix est une initiative du Mu’taz & Rada Sawwaf Arabic Comis Initiative, fondation académique créée en septembre 2014 à l’AUB. Cette initiative vise à promouvoir et soutenir la recherche portant sur les bandes dessinées arabes, et encourager la production, l’étude et l’enseignement dans ce domaine.
Source